Index du Forum

Forum de la team SnK e.Sport
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Fic Braves of myy Ass by Nykko ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> HS -> blabla Hs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:23 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

topic "officiel" http://www.jeuxvideo.com/forums/1-18353-2278685-1-0-1-0-hs-fic-braves-of-my…

Préface: Bienvenue dans mon Enfer

Je m' appelle John Clark. Ce n' est pas une blague, je me prénomme bien comme les 3/4 des héros de filmes d' actions ou catastrophe amériquains. Que voulez-vous, mes parents étaient peut être en manque d' inspiration. Cependant moi, je ne suis pas un héros et je n' ai jamais cherché à l' être au cours de ma carrière.

Quand ils débutent en temps de guerre, tous les bleus aspirent aux mêmes idéaux naifs : apprendre la discipline, porter l' uniforme, défendre leur pays, être un héros et j' en passe des plus risibles...

Car, en général, sur le champ de bataille, cent pour cent d' entre eux se séparent en deux catégories: Ceux qui meurent dés le premier jour, et ceux qui choisissent d' abandonner leurs états d' âmes et de devenir trés rapidement des proféssionels du meurtre. Oui, il m' a fallut peu de temps pour adhérer au concept car j' étais assez émotif au début mais cela ne dura guére longtemps, monstruosité ou instinct de survie, à vous de juger.

Il faut dire que j' ai eu la bonne idée de m' engager en tant que tireur d' élite. Un soldat classique bien qu' idiot peut se contenter de tirer les yeux fermés et espérer s' en sortir indemne mais le sniper lui, doit fixer sa cible avant d' appuyer sur la gachette. On ne peut éviter de voir le visage du père de famille ou de la jeune mariée que l' on s' apprete à déscendre, de même que l' on ne peut oublier les néo-orphelins et le néo-voeuf que l' on a engendré.


Ainsi, je n' ai pas eu l' occasion de mourir le premier jour mais de toute façon je n' ai jamais aspiré à devenir un héros. Au fond, qu' est-ce qu' un héros? Juste un mec qui meurt avant les autres et qui est promut pendant qu' il bouffe des picenlits. Vous me trouvez peut être cru, mais comprenez bien que l' on ne vit pas dans le même monde vous et moi, je ne suis pas en train de narrer mes malheurs le 7 Juillet 2010 mais le 24 Mars 2013 et la guerre dont je vous parle dure depuis 116 ans. Je me souviens que dans ma jeunesse, la prof d' Histoire nous avait dit que 50 ans plus tard, elle continuerait de faire le même cour à nos enfants et petit-enfants. Et le plus triste dans tout ça, c' est qu' elle avait raison.


La-bas, le temps semble s' être figé. Il y a de plus en plus de morts chaques jours mais rien ne change, la situation n' évolue pas. Je suis resté 12 ans labas, 12 ans bordel!
J' avais le droit d' aller rendre visite à ma famille de temps en temps mais je ne l' ai jamais fait valoire. Je ne voullais pas qu' ils voient le monstre que j' étais devenu.
Mais sans m' en rendre compte, toutes ces vies que j' avais prises n' étaient pas perdus. On allait enfin me rendre la liberté, je montais les échelons petit à petit, je devins officier puis officier superieur. Bientot, on m' appellait "mon colonel" c' était la fin du cauchemard, grâce à mon bac, on me reconaissait comme étant un être cérébré et j' avais pu suivre une formation de tactique militaire avant de me lancer dans le grand bain.


Maintenant, je donnais les ordres, et j' envoyais les autres tuer et mutiler. Je méttais enfin de la distance entre moi et ce cauchemard qu' est le front. Cependant, l' auteur de cette fic ne semble pas se satisfaire pleinement du personnage qu' il a créé et continue aujourd' hui encore de s' acharner sur mon sort. on me donna le comandement de la pire compagnie dont je pouvais rêver, cent quarante attardés qui avaient trop joué dans leur jeunesse à Call of Duty : Moern Warfare 2....



J' espère donc que ça vous a plu mais ce n' est que l' introduction
sweet?


Dernière édition par SnK I Ace le Sam 7 Aoû - 01:29 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:23 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:23 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

The sweet


Chapître I : La compagnie idéale
Partie 1 : Le pire est toujours à venir

Bonjour à tous, c' est toujours moi qui vais devoir jouer le narateur. Quel plaie j' vous jure, l' homme à la plume souhaite que je relatte avec vous le pire jour de mon existance.

Le pire? Oui, sans aucune hésitation possible, pire que les morts, pire que le front, pire que la guerre elle même. C' est ce jour là oû on annéantit la derniére once d' enthousiasme qu' il me restait. C' est ce jour là que je pris le comandement de la 36eme compagnie.

Un colonel classique doit normalement diriger un régiment d' éffectif moyen de 3500 hommes mais on en avait décidé autrement pour moi. Parait-il que j' étais trop jeune. Je començais à me demander si on ne m' avait pas promu pour flatter mon égo afin de mieux faire passer la pillule.

Mes superieurs me convoquèrent et m' expliquèrent la situation. La 36eme compagnie était d' aprés eux une compagnie d' élite. LA meilleure unité de chair à canon. D' aprés eux toujours, peut importe combien mourront, ils avaient des millions de remplaçants potentiels. Pourquoi? pensez vous, ces types là étaient déja considérés comme morts à leur yeux. Pas de famille, pas d' amis, aucune vie sociale, ils vivaient en marge de la société, personne ne se rendraient compte de leur disparition. On apelle ces individus: des Nolifes.


Bien sur, le recrutement se fait dans le plus grand secret, autrement des intéllos n' ayant jamais connus la guerre s' emprésseraient de cirer au scandale pour des raisons éthiques.

2 Mai 2013, j' arrive au baraquement principal de la compagnie, grand quartier général, assez éloigné du champ de bataille avec de bonnes instalations pour les entraînements. C' est aujourd' hui que je devais rencontrer mon futur prédécésseur pour la "remise de pouvoir" oficielle. Je me faisais guidé jusqu' à son bureau. J' entre et je vois un homme d' assez petite taille, environ 170cm, mais bien carré. Le visage fermé et semblant usé, un homme s' approchant de la soixantaine. Il est resté etonnament longtemps prés du front et allait certainement prendre sa retraite militaire ou finir dans les burreaux.

Je porte en premier la main droite à hauteur de la tempe, doigts tendus, paume visible, en le regardant dans les yeux par respect:

<< Colonel.

-reroduisant le même geste, Colonel. >>

Le salut militaire peut parfois être un peu bizar mais quand on y est habitué, on ne n' y fait plus attention. Je me dirigeais ensuite avec le colonel Van Der Clay, nom certainement d' origine batave, vers la cour principale du QG. C' était l' heure de l' inspection des troupes. Un classique quand un nouveau dirigeant débarque.

Ils étaient tous en ligne en position de salut militaire, me regardant tous dans les yeux, on aurait pu entendre une mouche voler. A première vu, ils avaient donc l' air normaux, disciplinés, salut irréprochable, ils avaient même l' air compétents. Rien d' inhabituel mise à part beaucoup de jeunes bleus qui avaient déja d' épaisses cernes sous les yeux, en génral il faut attendre une semaine sur le front pour voir cela, ça m' avait intrigué mais sans plus, c' étaient juste des petits gars qui dormaient mal.

Cependant, il me fallut peu de temps pour déjanter et comprendre qu' on s' était foutu de moi...

4 Mai 2013, jusqu' à maintenant, la vie à la base était tranquile, j' avais envoyé pour la première fois une patrouille surveiller une zone qu' on avait prit juste avant mon arrivé. Il y avait peut être un risque de micro-rebéllion de la part des civils mais j' avais envoyé 16 gars, bien armés et volontaires donc à priori, il n' y aurait pas de soucis, c' était une patrouille de routine, sans volonté meurtrière particiulière. Mais à 11h23, le raport qu' ils me fournirent me remit les pieds sur terre. 12 morts sur 16 face à un seul rebel, pauvrement armé d' un ak47 avec trés peu de munitions.

Que s' est-il donc passé? Je compris que cette promotion n' était pas un cadeau, je comprenais mieux aussi le "Bon courage" du Colonel Van Der Clay. J' exigeais un compte rendu détaillé et j' en eu pour mon argent...




Le compte rendu dans la sweet, qu' a t-il bien pu se passer, dans quel galère s' est engagé le Colonel Clark?
en espérant une fois encore que ça vous ai plu


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:24 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]Chapître I: La compagnie idéale
Partie2 : Les meilleurs parmis les meilleurs

A ce moment là, John envisageait de nombreuses possibilités mais il était loin de se douter de ce qu'il s' était vraiment passé. il s' était dit qu' ils étaient peut être tombés dans une embuscade térrible mais non. Un homme, un seul homme décima les 3/4 de le l' équipe. Il retournait le problème dans tous les sens mais il ne parvenait pas à comprendre:

<< Caporal-Chef Bob Haron, j' exige un compte rendu détaillé immédiatement!


-Oui mon colonel, on faisait le tour de la ville, pendant un bon moment il n' y avait rien à signaler. Les civils nous regardaient d' un mauvais oeil, bien sur, mais ils semblaient rester calmes. D' un coup, un d' entre eux sortit de nul par un kalashmikov et tua deux membres de l' unité.

-Jusque là, vous avez manqué de vigilence mais je comprend, et ensuite?

-Et bien on a riposté mais Xavier a ...euh...hum hum....


-Il a quoi?!


-Il a tenté des 360°, tous les grands snipers font ça... Xav' était l' un des tous meilleurs snipers FR


-Lol!
le suceur, slurp slurp... chuchotait Tony derière Bob.

-Ho toi TAGLE hein! vieux naab arrête de rajer!


-CA SUFFIT !! Vous voulez que je vous envoie en cour martiale tous les deux ?! Clark reprit son calme et se retourna vers le lieutenant Xavier, Qu' est-ce qui vous a prit lieutenant?


-Bin... Je croyais que c' était beaucoup plus facil en vrai... répondit doucement l' intéréssé en baissant les yeux.

-Continuez caporal-chef dit John aprés un large soupir.

-Il adonc tenté quatre 360° et ... a tué deux co-équipiers.

-QUOI ??!! s' offusqua le colonel

-Oui mais il était vraiment pas loin défendit Bob
, il a juste manqué de chance.

-Tony continuait les sarcasmes, vive les kikoos interventions qui se prennent tous pour des PGMs
, chuchotait-il tout doucement.

-Continuez caporal... ,une grosse veine aparaissait sur la tempe de John, il començait à perdre patience.

-L' enemie a continué de tirer, il a encore eu un d' entres nous. Xav' a comprit le danger et est devenu serieux, il arrétait les 360° et tira trois quick-scopes. En tant que sniper, il était placé logiquement derière nous donc il a de nouvaux tué deux d' entre nous mais il y avait du vent mon colonel
, et le troisième est vraiment pas passé loin de la cible!! il a faillit tous nous sauver.
>>


Tony s' était retourné pour que le colonel ne le voit pas partir en fou rire.
John fixait les quatre survivants avec un regard qui en disait long, toutes les insultes du monde se bousculaient dans sa tête mais il tentait de garder son sang-froid.

Mike qui restait silencieux depuis le début prit la parole

<<Le quatrième tir du lieutenant a touché le rebel à la jambe. il est tombé en tirant, il a de nouveaux déscendu deux soldats qui n' arrivaient pas à l' achever à cause du recul trop élevé des vrais ACR (
).

Ensuite trois autres ont sortit leurs armes de poing et leur couteaux de survie dans l' autre main et lui ont foncé dessus. J' a itiré avec mon lance-grenade à ce moment là et j' ai eu les quatre en même temps.
Je ne pensais pas que les LG étaient aussi peu précis en vrai...

-LG
gros Nooby va... glissa Tony discretement entre deux ricanements.

-Sortez d' ici, ça SUFFIT !!!
>> hurla Jack, l' asistant du colonel


Une fois seuls, il se tourna vers lui. John était à bout de nerfs il se mit à cracher du sang et tomba de son fauteuil << PUTIIIN!! me dites pas qu' il s' est coupé la langue ?! pensais l' asistant, TOUBIIIIIIIB !!!!!!!!

*J' en peux plus* pensa John en s' écroulant à terre avant de perdre connaissance...



Partie 2 finit, John va t-il mourir, que va devenir la compagnie 36 si même un tout nouveau dirigeant craque aussi vite
; toutes ses réponses dans la sweet
!!


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:24 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]The sweet


Chapître I : La compagnie idéale
Partie 3 : Revanche sur la tyranie noobesque enclenchée.


9 Mai 2013, cela fait une semaine que j' ai pris le comandement de la compagnie 36. Avec tout ce qui s' est passé, j' ai besoin de faire un bilan et de poser les choses à palt.

<< Bien, une semaine que je suis là, 12 morts, un ulcère due au fait que j' ai trop contenu ma haine envers ses quatres minables. Ah, j' ai aussi envoyé trois soldats de première classe en court martiale pour avoir osé m' "exiger" des armes équipées de capteurs cardiaque.>>

L' infirmière qui l' écoutait tout en vérifiant l' état de ses bandages éssayait de le réconforter devant ce désastreux bilan...


<< Ne vous inquiétez pas colonel, vous aurez encore trois ou quatre ulcères puis vous finirez par vous y habituer.


Le visage de John se crispa, trois ou quatre?? ........... HORS DE QUESTION !!!!

Je vais les briser, je vais détruire leur existence, détruire leur personalité, détruire leurs rêves, détruire leurs souvenirs, détruire leurs âmes, détruire totu ce qui a fait qu' ils sont devenus comme ça. Je ne retiendrai plus ma haine, dorénavant, je vais leur faire découvrir le véritable Enfer!! >>


Jack qui avait fait ses classes avec lui savait que quand il était dans cet état là, il ne fallait pas éssayer de calmer John. Rien ne peut l' arrêter et il peut te tuer d' un simple regard avait-il chuchoté à l' infirmière.

<< Je dois rester encore 4 jours au lit, n' est-ce pas?

-Oui monsieur, répondit l' infirmière sans oser le regarder en face.

-Parfait, Jack! Aporte moi une 360 et ce jeu là... Modern machin 2...

-Je te demandes pardon?

-EXECUTION
!!! Si je veux briser leur univers, il me faut d' abord comprendre dans lequel ils vivent.


-Oui monsieur! il courut chercher cette xbox le sourire aux lèvres, il venait de comprendre le plan du colonel et revoir ce bon vieux névrosé à l' oeuvre n' était pas pour lui déplaire.

-Infirmière, j' ai aussi besoin d' un téléphone je vous prie.>>

30 minutes plus tard, sa xbox branchée, il décida d' apeller ses superieurs. Il tomba sur le lieutenant-colonel Rise qui dirige le régiment auquel apartient la 36eme compagnie et lui fit un raport de sa première semaine à la base.

<< Je vois, il vous faut donc 15 nouveaux nolifes, pas de problèmes, il y en avait fallut deux fois plus au colonel Van Der Clay pour sa première semaine.

-Je vous envoie par fax les hommes que je veux, ils apartenaient à mon ancienne équipe.

-C' est une blague j' espère colonel! Ce sont tosu des soldats d' élite, hors de question que je les envoie se faire massacrer avec la 36eme !

-Vous comandez peut être un régiment tandis que moi je ne comande qu' une compagnie mais ça n' empêche pas que je suis votre superieur hiérarchique, ainsi je vous prirez de m' apeller "mon colonel" et non pas "colonel" et je vous prirez également d' obéir à mes ordres LIEU-TE-NANT
J' imagine aussi que vous allez apeller nos superieurs pour qu' ils anulent mon ordre, alors n' oubliez pas de leur dire que je peux réveler tout ce que je sais sur leurs magouille sur les nolifes à n' importe quel magasine à scandale!

-Est-ce une menace colonel?


-Parfaitement
mais pour me faire pardonner je vais également vous faire une promesse, celle de vous faire gagner la guerre! Moi, le colonel John Clark vais entraîner tous ces minables avec l' aides de mes anciens compagnons et en faire non pas une compagnie de chai à canon mais une compagnie de sur-hommes et en tant que comendant du régiment, vous en tirerez tous les honneurs.


- Vous allez vous mêmes les entrainner? Vous pensez serieusement que ces gars là sont récupérables?


-Je ne le répeterai pas deux fois, lieutenant, je veux ces 15 hommes ici dans 48 heures, EXECUTION !!!>> Il racrocha



Dans la sweet, le colonel se préparera pour jouer à MW2 afin de comprendre ce qu' il doit hiradiquer, sweet?


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:25 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]Chapître I: La compagnie idéale
Partie 4: Préparation de la contre-offenssive

Aprés avoir racroché, le colonel Clark alluma sa xbox, il était temps de se mettre au travail. Il jouait avec le compte de Jack, grand mordus de ce genre de jeu qui était déja level soixante-dix dans le jeu. John pouvait donc disposer des armes de son choix.

Avant d' être promut, il était tireur d' élite, il décidait donc logiquement de s' orienter vers un sniper. Il comparait les stats. Le M21 EBR et le WA2000 avait l' avantage d' être des fusils de précision semi-automatiques mais ils manquaient clairement de puissance, il les élimina donc. Mais entre Barrett cal.50 qu' il avait l' habitude de manipuler en vrai et l' Intervention dont il avait taté avec grand bonheur quelques fois, son coeur balançait.

Il décida alors de surfer sur son netbook (petit ordinateur portable)pour voir d' aprés la comunauté du jeu, lequel était le meilleur.


CREER UN NOUVEAU SUJET

Sujet: Intervention ou Barrett?

Méssage: Bonjour je suis nouveau j' aurais besoin de votre avis pour savoir lequel des deux est le meilleur, merci d' argumenter svp.

[sf] Posté le 29 mai 2013 à 21:39:36

Avant de vouloir de l' argumentation merci de lire les règles et de mettre une balise.
Je lock le topic. (dédicace
)


C' est quoi ces modos avec leurs balises serieux?? pensa le colonel Bon aller,

rechercher: Intervention ou Barrett?

67 8026 résultats trouvés pour "Intervention ou Barrett?"

Bon ok, je vais avoir de quoi me décider... Cinq minute plus tard, un constat allarmant, pour 50% du fofo, l' intervention était la meilleure, pour l' autre 50%, c' était le Barrett.
(Il y avait bien sur aussi des donneurs de leçons
OSEF, TALC etc...)

<< Bon tant pis je vais devoir me taper les règles et organiser un vote, dans 10 minutes j' arrête les votes et la majorité l' emporte.
>>

CREER UN NOUVEAU SUJET:

Sujet: [360]Barrett VS Intervention

Méssage : Bonjour à tous, je veux faire une fragmovie (fake spotted
) et je ne sais pas avec quel sniper la faire, vous voulez voir:

1) des frags au Barrett?
2) des frags à l' intervention?

à vous de voter!


----------------------------------


Vous avez jusqu' à que je revienne de grailler pour voter pour la sweet


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:25 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]La sweet


Chapître I: La compagnie idéale
Partie 5: Le feu de la vengeance

Dix minutes plus tard, le barret avait été plébicité, a part un petit malin qui réclamait des snipers qui ne sont même plus dans le jeu. ( Pédobear spotted
)

Il lança donc sa première partie. Devant le nombre de modes de jeu disponible il ne pu s' empécher de sourir, << ça n' a pas beaucoup évolué depuis Golden Eye! >> Il lança un match à mort par équipe normal, un bon vieux classique. Avant il prit bien sur le temps d' étudier les différents atouts du jeu.

la classe de John Clark:

Barrett cal 50 + Balles chemisées
M9 + silencieux
Grenade paralysante & Semtex
Marathon, un tireur d' élite ne doit pas rester statique, il doit changer de position aprés chaque tir.
Force d' opposition
ninja >> ne pas faire de bruit et indispensable.

Chargement de la partie : Wasteland

D' aprés la photo du temps de chargement, ça a l' air d' être un espace ouvert avec de la verdure pour se cacher pensa t-il.
La partie comença, il vit que les snipers avaient une tenus camouflage, "trés bon point ça!" sans connaître la map, il comprit qu' elle avait une forme ovale et partit directement sur le coté gauche de la map. La zone est grande, il doit y avoir plusieurs snipers, il serait suicidaire de passer par la zone du millieux.


Il apperçu assez vite un autre tireur d' élite en face lui, il tira le premier mais il lui fallait le temps de s' habituer au viseur, il rata sa cible se fit tuer. Aprés être réaparut, il reproduisa le même type d' opération mais en passant cette fois dans le sens opposé des aiguilles d' une montre. Il se cacha derrière une épave de tank et tua d' une belle balle dans la tête d' un soldat qui visait vers un bunker. Ce dernier était dans une tranchée mais n' avait pas eu l' idée de se baisser. (vers le point B en domination nda)


Un autre soldat se retourna vers lui aprés qu' il soit aparu dans le radar enemie, mais pas assez vite, munit de son M9 silencieux il était déja sur l' enemie et l' abatta. Il tua ensuite un autre enemie qui campait prêt de l' hélicoptère en face de lui. Le colonel ne semblait pas avoir trop de difficultés d' adaptation, il avait l' instinct du térrain et avait déja joué à quelques vieux FPS dans le passé.

Aprés avoir trouvé sur quelle touche il fallait appuyer, il lança alors son drone de reconnaissance. Il repéra ainsi un autre ennemie qui était prêt de l' héllicoptère mais qui était caché, il ne pouvait pas le voir alors il décida de se rapprocher. Deux de ses alliés le suivaient, il ralentit pour les laisser passer devant, puisqu' il était sniper. Dans sa tête, son score personel n' était pas important, il fallait surtout que les trois survivent, peu importe qui fait le frag. Oui, l' homme de térrain connait la signification du concept d' "équipe".

Mais ce qu' il ne pensait pas, c' est que sa cible joauit au M21 EBR et qu' il était équipé d' une manette rapid-fire, enclenché sur le mode de tir le plus rapide. Il décima le trio à lui seul, John n' en revenait pas.

<<
c' est quoi cette merde ?! un sniper ou un M60 (grosse mitrailleurse de Rambo pour les incultes
nda)?? >> Le colonel ne connaissait bien sur pas l' existence des rapid-fires, il pensait que s' était les déveulopeurs du jeu qui avaient trop fûmé au moment de créer le M21.

Il continua le jeu dans la même lancée, il observa au passage un nombre impréssionnant de grenade et de tirs de lance-grenades qui fusaient. "Ah ok, c' est une guerre de riches" pensa t-il d' un air moqueur. Il vit aussi des joueurs vraiment bizars, certains campaient dans le bunquer mais personne ne se couvrait et ils pouvaient donc être pris par derière à tout moment.

Il tenta de comuniquer stratégiquement avec son oreillette mais on lui rétorqua direct d' une voix horriblment aigue:

<< Shut up fukin* french!!>>

La partie s' arréta, il avait gagné 7500 à 5100, un membre de son équipe avait pu lancer un combo Harrier + Pave low qui avait fait mal. Il avait terminé deuxième de son équipe sur un score de 12-7, pas mal pour une première partie mais il s' était quand même dit que sur le vrai térrain, il n' aurait pas été trés rentable.


Un français de l' équipe adverse lui envoya 30 minutes plus tard un méssage, "lobby sniper, envoyez moi un méssage pour invitation". Son pseudo était bien entendu XxXBOSSxDUxSNIPExdu72XxX. Il reçu son invitation aprés lui avoir aimablement répondu, il arriva dans la partie, salua tout le monde, bien sur personne ne lui répondit, et il se munit de son Barrett.

Au cours de la partie, le colonel faisait un carton plein, il entendait certainnes personnes soufler au micro aprés qu' il les tue. Certainement des mauvais perdants, il finissa premier de la mélée générale avec un score de 20 tués pour 1 mort et se fit insulter soudainement.

<< Bravoooo
t' es fier de toi, vieille me*de avec tes hardscopes de kikoos?!

-Mes quoi?


-Vieux noob!! on faisait un lobby only no-scope sale conna*d va!!


-Mais c' est quoi ça?? rétorqua le colonel.


-Tu sais même pas ce que c' est? OloOl je croyais que s' était un deuxième compte, t' es vraiment un newbie alors! Un noscope s' est quand t' éllimine un mec au sniper sans viser, tous les grands pros savent faire ça!

-Les grands pros du snipers..... ne snipent pas? :ocuh:

-Pff, vas-y reste un kikoo toute ta vie vieux plow!! >>

John se fit kicker du lobby.
Il començait à comprendre Xavier. Ces nolifes ne connaissent rien de la vie et Bob lui avait dit que s' était l' u ndes meilleurs snipers français dans le jeu. Il n' était pas particulièrement bête ou inconcient, il était simplement déconnecté de la réalité...


Quatres jours s' écoulèrent, le colonel avait l' habitude de ne pas dormir, il joua presque H24 pour étudier tous les rouages du jeu. Il rencontra un plutot bon joueur, SnK I Ace qui lui expliqua toute la mode des noobs. Le LG, les capteur-cardiaques, le viseur thermique, le comando, l' akimbo, le fusil à pompe en deuxième arme et bien d' autres encore...

John était maintenant rodé, il savait ce qu' il devait détruire.


<< Alors le ptit colonel, c' est demain que l' entrainement comence?

-Oui, mes hommes arrivent ce soir, les autres vont avoir une petite surprise trés rapidement...


-Ok ça marche, bonne chance à toi, ça a pas l' air d' être des lumières ces mecs...

-Merci, bonne soirée, il éteigna la Xbox et sortit du lit...


30 Mai 2013, 2h08, DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !!!!!!!!!!!!!!!
<< AAAAAAH!!!! s' écria le caporal-chef Bob en se réveillant en sur-saut. Q' est-ce qu' il se paaaasse ???!!!

-Grouille Bob!! s' est l' alarme incendie! il faut vite évacuer ce n' est pas un exercice!!>>

Ils courèrent tous vers la sortie du batiment B oû était le dortoir. Bob arriva dehors et fut abassourdit de découvrir le colonel Clark qui les atendait tranquilement avec ses 15 soldats derière lui.

<< Soldats, gaaaarde à vous !!! ils se mirent tous en ligne, salut militaire.
Bien joué les gars, je vois que vous avez tous survécus à mon premier test! Vous avez bien apprécié ce réveil en douceur j' espère !!


Personne ne croyait ses oreilles, il avait incendié un quart de la base juste pour les virer du lit!
Croyez moi chers amis, dans le mois qui va suivre, ceci n' est qu' un début!! Dorénavant, je vais vous montrer comment s' entraîne des hommes !!



SWEET? Smile


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:25 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]merci mec
et désolé du retard
voici donc la dernière partie du chapître I


Chapître I: La compagnie idéale
Partie 6: La noirceure du Tartare


30 Mai 2013 14h00, l' entrainement a duré onze heures d' affillées, l' ensemble de la compagnie avait eu une heure de pose déjeuner à 13h00. Chaque homme de l' ancienne troupe de John dirigeait 8 soldats et leur faisait faire un entrainement qui aurait ridiculisé les plus grands Spartiates.

Mais les exercices physiques n' étaient pas juste plus intenses que la moyenne. John avait bireffé ses fidèles hommes sur tout ce qu' il avait appris sur MW2. Il devaient, le soir faire des cours théoriques sur les bases de la guérrilla. Leur faire comprendre qu' ici, ils pouvaient oublier les atouts, les 360, et que si ils avaient sur leurs armes un viseur, ça serait déja beaucoup. Il ne faut pas oublier que nos armes sont toujours faites au meilleur prix.


Il y eu bien sur quelques début de rebéllion, mais les anéantir est ce que préfèrait John.


A 8h00, il est allé voir l' entrainnement des snipers. Et là, il surprit un caporal qui était en pleine discution avec le Sergent Ross.

<< Sergent, que se passe t-il? demanda John.

-Monsieur, répondit le caporal, nous étions en discution car je trouve cet entrainnement ridicule.
On nous demande de nous allonger, de couper notre respiration et d' hardscoper des cibles mais sur un champ de bataille on aura besoin de rusher!

-Pourquoi rusher? vous serez placés derières vos alliés, ils auront pour seul ordre de vous couvrir pendant que vous tirez caporal, au boulot! ordonna John.

- C' est n' importe quoi monsieur... je ne suis pas un campeur! rétorqua le mutin.

-Je vois, vous aimez rusher? Jack! apporte moi un pied de biche! demanda le colonel d' un air sournois.


-Tient John...

-Bien Caporal, vous avez gagné
je veux que vous fassiez 20 fois le tour de la base en courant et sans vous arréter, mais avant..... >>

BAAAM!! D' un coup sec, il lui brisa la rotule gauche avec son pied de biche. Le pauvre caporal se tordait de douleur au sol. Les troupes commencèrent à se rassembler autour des deux hommes, une mutinerie générale était sur le point d' éclater entre le colonel et ses troupes, indignées.

Le capitaine Cliff prit la parole:

<<Vous êtes malade monsieur! on ne peut pas rester ici dans de tel condition !!


-Etes vous en train de me dire que vous voulez quitter la base? répondit John d' un air provoquateur.

-Parfaitement monsieur
nous demanderons à être affecté à une autre compagnie.

-MOUHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!! J. Clark fit retentir un rire digne des meilleurs méchants de filmes, vous croyez peut être qu' on acceptera de vous affecter ailleur? Nos dirigeants vous considèrent déja comme morts! C' est pour cela que je vais pouvoir faire de la compagnie 36 une section d' élite! Je n' ai pas besoin de respecter les droits de l' hommes, bande de crétins.

-
Je vous préviens mon colonel, cette situation va dégnérer rapidement


-Vous voulez vous soulever contre moi?? Mais je vous en prie, réduisez moi au silence avec vos armes d' entrainement chargés en balles à blanc! Vous êtes 125, ok mais croyez vous que vous faites le poid contre nous? Vous n' êtes même pas capable de nous toucher en tirant, et vous pensez pouvoir tenir tête à 17 vétérants de guerre??>>

Le brouhaha laissait place au silence, le capitaine Cliff baissa les yeux, John avait gagné son duel psyckologique, dorénavant plus personne n' oserait mettre sa parole en doute... Ils retournèrent tous à l' entrainnement et exécutèrent ses ordres comme de vrais esclaves.
Le premier jour, certains pensaient se suicider, mais il avaient trop peur que Le colonel Clark aille les chercher au fin fond des enfers pour les ramener à la base.


Un moi s' écoula, les soldats étaient tous prêts, même les moin gradés étaient imporéssionants. Dans leur tête, désobéir n' était même plus possible, rien que de penser à ce qui pourrait arriver s' il se rebéllaient était déja une punition suffisante.

John était trnaquillement assis à son bureau et reçu un appel du Lieutenant-colonel Rise:

<< Bonjour colonel, le délais d' un mois que je vous ai accordé est dépassé, vos hommes sont ils prêts??


-Parfaitement lieutenant, ça fait déja deux semaines qu' ils le sont!


-
Bluffer dans votre position n' est pas trés malin colonel, vous confirmez que vos soldats sont prêts à réussir n' importe quelle mission suicide?


-Je n' ai qu' une parole, monsieur, je dis toujorus la vérité, mes hommes sont déja prêts depuis deux semaines


-Trés bien, dans ce cas, les choses serieuses vont comencer
>>


________________________________

Chapître I: La compagnie idéale = fin

SWEET?


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:26 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]Chapître II: It' s a fuc*in' disgrace !
Préface: Un peu d' histoire...

Bonjour, c' est l' auteur qui vous parle. Avant de rentrer dans le vif dus sujet, il est important de re-situer le contexte. Le monde dans lequel nous vivons est le même que le votre sur le plan géographique, économique, démographique et légèrement en avance sur le plan temporel; cependant, il reste un monde fictif avec quelques divergeances historiques. La guerre que vous vous apprétez à vivre est ce que l' on pourrait apeller, la troisième guerre mondiale.

La seule différence, et pas des moindres, est qu' ici, la bombe nucléaire n' a jamais été inventé. Autrement, on aurait pas pu parler de guerre et de champ de bataille mais d' auto-mutilation humaine, puisque dans le monde dans lequel vous vivez, tous les payes déveullopés en ont par pacquet de trente.

La guerre que vous vous apprétez à découvrir oppose quatre forces majeures. Le conflit Israelo-Palestinien avait empiré à une vitesse que personne n' aurait pû prévoir. La Chine qui est devenue ces dernières années une puissance économique en passe de devenir l' une des plus importantes au monde avait décidé de venir en aide à la Palestine pour affirmer sa puissance et montrer au monde entier qu' elle était prête à défier les américains qui eux aident l' Israel depuis des années. Il les forunirent en armement et en missile en tous genre et le front prit des proportions insoupsonnées.

Aprés avoir été piqués dans leur fierté, les Etats-Unis d' Amérique déclarèrent la guerre à la Chine, le monde entier en tremblait, l' Europe fût obligée de suivre les américains et une trés grande puissance militaire et économique se créa ainsi, devant faire face à la Chine, aux états Arabes alliés à la Palestine ainsi qu' au Japon (troisième puissance mondiale rapellons-le) et à la Russie qui ne perd jamais une occasion de défier les USA.




Je pensais mettre la partie 1 en même temps mais je poste d' abord la préface, sinon ça fera peut être trop d' un coup, mais j' enchaînne avec la sweet


Ps: Je ne fais pas de racisme avec les bridés hein


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:26 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]Allez enfin la sweet


Chapître II: It' s a fuc*in' disgrace!
Partie 1: Une douce nuit étoilée...

5 Juin 2013, 21h45,Chine. La nuit était belle et silencieuse, parée de milles étoiles. Nous nous trouvions proche d' un petit village tout en bas, à gauche du térritoire chinois, bien loin de Pékin. La bataille labas avait laissé place à une guerre de position, dans les tranchées à l' ancienne avec quelques chars qui venaient emmerder de temps en temps.

Je m' apelle Mickael Bolls, français, 24ans. Ici, je suis entouré d' angolophone, tout le monde m' apelle Myke. Je suis sergent, j' appartiens à la compagnie 36, on m' a fait venir ici avec le capitaine Jake, un des anciens compagnons du Colonel Clark. Cet homme est le genre de personnes en lesquels on peut avoir confiance, à la base, c' est lui qui nous entrainnait la plus part du temps, une sorte de prof principal.

Il avait toute notre confiance car on savait qu' il prennait toujours les bonnes décisions, s' il y avait 0,01% de chance de sauver un équipier, il tentait toujours le coup et réussissait toujours. S' il décidait d' abandonner un compagnon c' est que même un dieu ne pouvait plus rien pour lui. Le capitaine était un expert en infiltration, et notre unité était la meilleure dans ce domaine de toute la compagnie.

Nos superieurs avaient décidés de nous envoyer en première ligne. Nous devions passer à travers les lignes enemies sans nous faire repérer, arriver jusqu' à leur réserve d' arme et de munitions, tout faire pêter et repartir sans qu' ils aient concience de notre existence. Pour ce dernier point, ce n' était pas un objectif impératif qui nous avaient été fixé mais à 4, on avait pas intéret de se faire repérer, sinon on était mort.

Le capitaine tapa des mains, << Alles les gars, c' est partit, début de l' opération "Fantom-Lords" !! go! go! go! >> Des centaines de soldats sortèrent des tranchées, se placèrent deriière des sacs de sable et comencèrent un tir nourris sans aucune intéruption. Pendant ce temps, nous contournions par le grand champs à droite de nos tranchées. Nous étions bien sur tous les quatre en tenue camouflage. Le capitaine repéra au loin des soldats qui survéllaient le champs, il était assez excentré par raport au front, alors il était évident qu' il serait surveillé. Ca ne pêrtubait bien sur pas le capitaine,

<<Aller les donzelles, à plat ventre, remuez vos culs!>>


Nous suivions le capitaine sans nous concentrer sur les tirs, aux yeux des enemis, nous n' existions pas. A la base, pendant les entrainements, on avait souvent dû traverser ce genre de paysages. Si on se faisait repérer, nos collègues avaient pour consigne de tirer à vue avec des armes d' air-soft. Bien sur nous étions torses nus.


Nous parvenions à passer le champs sans encombre et à pénétrer le village. Nous nous cachions derière un paté de maisons sur le coté, ici nous étions à l' abris.

<<Bien jusque là, tout se passe bien! aller à poil, vos tenue de camouflage ne vous serviront à rien ici, à part si vous vous asséyez sur un pot de fleur!>>

On cacha nos tenus camouflages sous une planche en bois et on se mit en route. Le gros des troupes ennemis était à l' exterieur du village et elles avaient fait évacuer les civiles. La zone était donc presque deserte mais nous devions quand même faire trés attention car il y avait tout de même quelques gardes. Nous en croisions quelques uns que nous laissions passés, il fallait mieux garder nos balles au cas oû l' un de nous se fasse repéré.

On apperçut deux hommes qui se rapprochaient vers notre direction, nous étions isolés des autres alors si on restait silencieux, on pouvait les élliminer, de toute façon, on n' avait pas le temps de changer d' ittinéraire.
Nous nous cachions tous les trois, le capitaine, Jason et moi.

Ryan lui se cacha derrière un petit muret, prêt à surgir à tout moment. Ryan était le stéréotype du meilleur pote du héros dans les filmes. Grand gaillard de couleur noir, bon gars et toujours là pour ses potes. Le genre de mec qui se sacrifient toujours dans ce genre de filme mais pour le tuer lui, il fallait se lever de trés tot. Deux mètre quinze pour quatrevingt quatorze kilo, un corps body-buildé, et avec tout ça, il était loin d' être bête et avait même une finesse hors du comun. Pas physiquement bien sur, mais il était tout de même l' un des meilleurs spécialistes de l' infiltration et avait une vitesse incroyable. On pensait tous au début qu' il utilisait marathon + poid léger avant que le colonel nous explqie qu' on avait pas d' atout en vrai.


La tensions était palpable, les deux soldats discutaiet traquilement, d' un coups les deux se mit à regarder ailleurs, Ryan surgit à ce moment là tel un éclair, malgrés son poid et sa vitesse considérable, ses pats ne firent pas un bruit, il le lui fallut à peine un quart de seconde pour se retrouver au corps à corps. Il asseina un double lariat (également apellé, coup de la corde à linge par les amateurs de catch) à ses adversaires et encastra ces deux hommes contre un mur, le tout avec un bruit minime. Ils retombèrent raides, morts ou inconcients, peu importe.


Jason, notre expert dans le maniment du couteau avait de toute façon pour ordre d' égorger tous les enemis qui resteraient à terre. Quand on voit son sang froid dans tel moment, je peux vous dire que dormir dans la même tranchée que lui vous fait froid dans le dos.

Nous continuions notre route et arrivâmes quelques minutes plus tard devant le hangar oû étaient entreposées les muntions et tout l' armement qui servait pour cette bataille. Nous avions passés toutes les troupes qui surveillaient les alentours et n' avions plus qu' à entrer.

Ouvrir ce grand et lourd portail prendrait trop de temps et ne serait pas vraiment trés discret. Jason qui avait de trés bonnes capacités d' analyse, remarqua un carreau de fenêtre cassé. Lui et moi rentrions par là en montant sur les épaules de Ryan puisque nous étions les deux plus petit (le capitaine n' est pas loin du métre quatre vingt dix). Nous placions toutes les charges de C4 à notre disposition et bariquadions de l' interieur le hangar. Nous méttions le compte à rebourd sur trente minutes puisqu' ils nous en faudrait vingt pour partir. Quand l' alerte serait donnée, nous serons déja loin.

Nous nous servions ensuite de deux caisses empilées l' une sur l' autre pour ressortir puis on repartit tous les quatres en empruntant le même chemin que pour l' aller. Le capitaine apella le pilote du Black Hawk qui devait nous ramener à la base.

<< Ici Jake, vous ramenez vos miches dans combien de temps?

- Je serai au point d' extraction dans environ vingt minute capitaine, bougez vous les fesses.
-Pas de problème, on y sera! répondu le capitaine le sourir aux lèvres, bien les gars, on doit y être dans dix neuf minute hop hop hop!>>

Nous traversions le village toujours sans encombre. Nous nous revétissions de nos tenus camouflages qu' on avait laissé au début puis le capitaine demanda par radio aux soldats du front de mettre la préssion pour qu' on puisse s' enfuir tranquiles. On repassa par le champ à plat-ventre, le point d' extraction était dans ce champs un peu plus loin. Nous arrivions, le Black Hawk devait arriver dans trente seconde, on l' apperceva, il s' apprétait à attérir, les tirs comencèrent vers l' héllico. Nous restions allongés, nous ne sortirons que quand il sera prêt à décoller.

*les balles fusent* Le pilote nous fit signe, s' était le moment de monter, le capitaine passa en dernier. Tout s' était passé sans encombre, on venait de décoller et on allait pouvoir rentrer à la base. Pourtant on avait tous une impréssion bizare, un mauvais préssentiment. Le colonel répétait souvent, "qaund tout va bien c' est qu'une embuscade nous attend."

J' aperçut un mec en bas qui nous faisait coucou avec un Stinger dans les mains, plutot que de revoir ma vie défiller sous mes yeux, de regrétter tout un tas de choses etc, je me suis simplement demandé "pourquoi le colonel a t-il toujours raison?
".

Une explosion retentissa, l' héllico en flammes s' écrasa dans la forêt, allions nous survivre? était-ce la fin? la rpéonse dans la prochaine....

SWEET?


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:27 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

[*]Chapître II: It' s a fuc*in' disgrace!
Partie 2: Entre enfer et paradis.
Musique d' ambiance: http://www.youtube.com/watch?v=K24fRNG9cRQ&amp;feature=related


Cet hymne, je le connais... Tout est noir autour de moi... Ah je vois je suis certainement mort. Il semble que cette mission ai permit la victoire finale, quand même j' aurais préféré une musique un peu plus solenel pour mon enterrement mais tant pis...

C' est quand même con d' être mort si jeune, je n' ai jamais pu jouer une LAN, je n' ai pas non plus pu faire de progéniture... si j' avais su, j' aurais arrété cod plus tot... au moin j' aurais mis un therme à cette guerre. C' est déja pas mal au fond, je n' aurai plus à endurer toutes ses soufrances, je vais pouvoir me reposer...


__________________________________________________


Vrai musique d' ambiance
http://www.youtube.com/watch?v=4BAXc1wxoRo

__________________________________________________



<< Myke !! putin réveille toi, dit quelque chose!>>

Quoi?! quelqu' un m' apelle? Merde, c' est pas vrai... Le voile noir devant moi se leva, j' ouvris péniblement les yeux. Téreur, la première chose que j' aperçut, c' est Ryan sur le point de me mettre un baffe pour me réveiller

<< STOOOP!! >< hurlais-je en fermant les yeux

-Tu t' en es sortis mec, chuis rassuré... dit Jason en titubant vers nous.

- Et le capitaine?? il..... je fut pétrifié à la vue de l' héllico, le pilote, le co-pilote et le capitaine Jake évantrés et en train de brûler dans la carcasse de l' engin.

-Il n' a pas eu la même chance que nous, il va falloire se démerder tous les trois. Comment tu te sens?

-J' ai un peu mal partout mais se sont des balafres superficielles ça ira pour moi.

-De mon coté c' est la même, répondit Ryan en regardant Jason, mais pout toi ça ne sera pas si simple....

Je remarquais alors qu' il manquait un bras à Jason, il avait fait un garot pour arréter l' hémoragie. Horrifié de cette découverte, je lança un "Jason.... ton bras..." comme s' il ne s' en était pas rendu compte.

-J' étais coincé par la carcasse du Black Hawk, j' avais pas le choix, répondit-il. De toute façon, une main suffit pour envoyer des couteaux, t' inquiète pas. Maintenant, il faut envoyer un SoS à la base.>>

Il éssaya toutes les radios, aucune ne marchait, ça aurait été trop simple. On aurait pu éssayer par language Maurse, trois points, trois traits, trois points, mais on ne savait même pas oû on était, surement loin de la base en tout cas.
On entendis des gens parler, on se cacha dans les buissons.

Des soldats chinosi arrivèrent en masse pour inspecter les lieux du crash. Je ne comprend pas le chinois mais je vis l' un d' entre eux montrer trois doigts à son pote, ils avaient surement compris qu' il y avait trois resquapés. Ils se dipersère aprés qu' un gnome leur donan des ordres en hurlant. Nous étions loin de la base, bléssés, perdus et en térritoire enemis, du pur bonheur en perspective....


5 Juin 2013, 23h20, Base de la compagnie 36 en Israel. Une réunion importante avait lieux entre les homems de confiance du colonel Clark et lui même.


<< Nous venons d' avoir une rapport de la mission Ghost-lords. Elle a été un franc succés, nos troupes sont en train de prendre le dessus a front, cependant l' unité du capitaine Jake s' est crashé dans la forêt.

-Nous savons s' il y a des survivants?
demanda Jack

-Nous n' en savons rien, mais l' héllico ne s' est pas crashé de trés haut, et connaissant Jake, il a du faire en sorte qu' il y en ai. Nos hommes sont en plein térritoire énnemi. Ce n' est qu' une unité de quatre et de deux pilotes mais c' est notre meilleure unité d' infiltration. Je suis pour qu' on tente une opération de sauvetage.

-C' est impossible mon colonel, demain les ennemis recevront leurs renforts et nous devons déja envoyé deux unités sur le front en première ligne.

-Je le sais bien puissque s' est moi qui comanderai l' unité des snipers mais nous auront besoin de ces mecs là.

Lieutenant chef Marc Layford prit la parole,

-Mon colonel, même avec ces deux unités sur le térrain il reste encore 95 soldats de la compagnie à la base. Si vous voulez je prendrai le comandement d' une unité de sauvetage, je toruverai bien cinq ou six volontaires...

-Bien dans ce cas, vous avez jusqu' à l aube pour constituer votre unité, je vous conseilel de prendre celel que vous avez entrainné, ça sera plus simple.



Oui mon colonel


-Bien, messieurs, allez vous reposer en attendant demain, rompez!>>

Il eut alors une penssée pour ses hommes qui allaient devoir passer la nuit dans la forêt, en plein térritoire ennemi, il sérra le point et leur ordonna dans sa tête de survivre coûte que coûte.




SWEET?
(désolé du retard
)


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Sam 7 Aoû - 01:28 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

petit récapitulatif sur les persos qu' on m' avait demandé Embarassed

LES HAUTS GRADES:

Colonel John Clark le big boss de la compagnie 36

Jack, capitaine, l' assistant et meilleur amis de John
Lieutenant-colonel Rise, l' homme qui comande le régiment auquel apartient la compagnie 36, un vrai enfoiray mais ça vous le verrez plsu tard


L' UNITEE D' INFILTRATION

Le capitaine Jake, ancien camarade de John > chef de l' unité
Mickael Bolls alias "Myke", adepte du P90 silencieux
Ryan le colosse. Vitesse, puissance et discrétion sont ses atouts principaux.
Jason, expert en assassinat, utilise un MP5 silencieux et possède une panoplie de couteau de lancer

LES NOOBS DU DEBUT

Le caporal Bob Harron
Le lieutenant Xavier (le nooby sniper
)
Le caporal-chef Tony (le rajeux
)

L' UNITE DE SAUVETAGE

Le lieutenant de première classe Marc Layford, le comandent.
Le reste de l' unité? vous le découvrirez bien asses vite garçons


Revenir en haut
SnK I BaZinGa


Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2010
Messages: 41
Localisation: Clermont

MessagePosté le: Dim 8 Aoû - 12:56 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

Aïe aïe ouille, mes yeux !!
le Comandent ? le rajeux ? asses ?
Bon certes j'ai pas lu de peur de voir trop d'erreurs Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

Sinon belle initiative, je le reconnais.
C'est rien de méchant mais j'ai pas lu car les trucs style livre Rainbow Six j'aime pas Evil or Very Mad

Mais on s'en fou Exclamation Continues a te faire plaisir Exclamation Exclamation Exclamation
_________________
Everybody lies
Oh Gravity, thou art a heartless bitch
BaZinGa !


Revenir en haut
SnK I Ace
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2010
Messages: 69

MessagePosté le: Dim 8 Aoû - 16:24 (2010)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko Répondre en citant

exacte^^ mais pour "rajeux" c' était fait exprés car à la base j' ai mis ça sur le fofo mw2 et ces gogoles disent souvent "noraj" Embarassed

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:27 (2018)    Sujet du message: Fic Braves of myy Ass by Nykko

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> HS -> blabla Hs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème créé par Concept GraphiK'
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com